AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (M) C'est ça qui est génial dans l'univers. Son côté imprévisible. Ҩ (evan peters -négo.)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: (M) C'est ça qui est génial dans l'univers. Son côté imprévisible. Ҩ (evan peters -négo.)   Lun 7 Jan - 12:26


Prénom, Nom
i wish you were here.
boringmundanes @tumblrpink floyd.
coat of many colors
› › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › ›
Il a dix neuf ans. (+) Il vient de Twin Falls, dans l'Idaho. Ou tout du moins il y a habité au moins à partir de ses dix-douze ans. (+) Il peut être fils unique comme avoir une ribambelle de frères et sœurs. (+) Tout comme Winnie, c'est une tête brûlée, une grande gueule et un gamin qui aime faire des farces et s'amuser. (+) Il fait du skate, encore et toujours. Winnie a essayé de l'initier aux rollers, mais il n'aime pas ça. Il préfère la glisse sur une planche. C'est aussi un amateur des sports un peu "extrêmes". Saut en parachute, à l'élastique, et cie. (+) Winnie est sa meilleure amie depuis des années. Ils se sont rencontrés devant le parvis de l'église. Il faisait du skate, et, en sortant de la messe, elle est venue l'accoster en lui demandant si il était capable de faire telle figure. Depuis, ils ne se sont plus quittés. (+) Elle est aussi son premier amour. Elle fut sa copine plusieurs fois, mais ça n'a jamais duré bien longtemps. Ils s'aiment mais il leur est impossible d'être ensemble, leur relation en devient trop compliqué dès qu'ils se disent "en couple". Et puis Winnie (bien qu'il fut sa première foisà adore s'amuser et trouve insupportable l'idée de penser toujours à ce qu'on fait, à être fidèle et à être attentionnée envers son "petit-ami". (+) Il est arrivé il y a une semaine. Il est là pour la ramener à Twin Falls. Il sait qu'elle est là pour son frère, qu'elle en a besoin, mais il déteste qu'elle est fuguée de la sorte, sans un mot. Il déteste aussi qu'elle ait quitté le lycée de la sorte et va péter une gueulante quand il va apprendre qu'elle ne compte pas retourner en classe. D'ailleurs, elle ne compte pas rentrer dans l'Idaho tout court. (+) Winnie va découvrir qu'elle est enceinte. Et bien qu'ils n'étaient pas ensemble, c'est lui le père. Elle en est presque certaine. Ce ne peut être que lui de toute façon. Elle va grandement hésiter à le garder ou non, et c'est au fil de l'évolution de Winnie (et de la réaction du bonhomme quand elle va lui apprendre) que je verrai si elle le garde ou pas. ♥

love a little stronger
› › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › ›
14 ANS, AVRIL 2010 ☇
« Si tu continues à bouffer comme une grosse, jamais tu y arriveras. » Il plante un regard amusé sur moi. Il a l'air fier de son coup. Mais de quel coup s'agit-il ? De quoi parle-t-il ? Je suis censée arriver à quoi ? Sincèrement, je ne vois pas. Ou alors il ne dit ça que pour m'emmerder ; ce qui ne serait pas étonnant le connaissant. « Arriver à quoi ? » Perplexe, je le fixe intensément. Je redoute un peu ce qu'il va annoncer, mais je ne me prive pas pour autant de continuer le paquet de chips ouvert quelques minutes plus tôt. « A conserver ton titre de championne du monde junior de roller-derby ! On dirait une baleine échouée sur la banquise quand tu t'empiffres de chips comme ça. » Et vas-y qu'il éclate de rire. Il a vraiment un humour à la mords-moi-le-nœud ce con. Comme si bouffer m'empêcherait de défoncer de la gamine en rollers. Non monsieur. Je suis la meilleure à ce petit jeu. C'est moi la meneuse de l'équipe, et depuis que je suis de la partie, on a gagné tous les titres qui se présentaient à nous. Je suis une déesse, je suis douée, je suis géniale, je suis la meilleure, ouais ouais je sais. Mais lui, roh lui, il m'énerve. Enfin, je l'adore. C'est mon meilleur pote depuis des années, mais il faut quand même pas abuser, il a pas le droit de me parler sur ce ton. « Je t'en pose des questions le babouin déplumé ? » Je vais lui prouver que je peux le faire taire en dix secondes, et qu'il a pas de conseils à me donner. Il tient même pas dix secondes contre moi sur des patins à roulettes. « Un babouin ça a pas de plumes, t'apprendras. » Il a toujours ce petit sourire vainqueur accroché au visage. Je vais le tuer. Il sait très bien me titiller, m'embêter, me foutre en rogne. Et il en joue. Je le hais. Enfin, non, je le hais pas. Mais il avait très bien compris où je voulais en venir, alors qu'il joue pas à ce petit jeu là. « Je m'en branle. Je vais gagner ce titre, une seconde fois, et après je te ferais bouffer tes dents, juste pour te prouver que t'avais tort. » Je lui lance un regard satisfait et engloutit la dernière chips perdue au fond du paquet, satisfaite.

15 ANS, JUILLET 2011 ☇
Assise sur le muret, je compte les minutes depuis un moment. Le soleil me tape sur la nuque, mais je m'en fous. Que c'est bon d'avoir chaud. « Qu'est-ce que tu fous là ? T'es pas censée être à la messe à cette heure-ci ? » Il sort enfin de chez lui. Bordel, c'est pas comme si je l'attendais depuis presque une heure. Même pas un bonjour, sympa quoi. Il s'approche de moi, et se pose juste en face. « Si. » Pas envie de m'étendre sur le fait que j'y suis pas allée. Mon père m'a déjà assez gueulé dessus quand je me suis barrée de la maison alors qu'il se préparait à aller à l'office. Il aime pas ça, je le sais. Mais il me saoule. Je m'ennuie à la messe, et puis Dieu, ce con, je suis sûre qu'il se fout de nos gueules. Il a un humour douteux, et le pasteur, lui, il en a même pas, de l'humour. « Tu vas encore te faire engueuler toi. T'es maso ou quoi ? » Il a vraiment l'air soucieux. Je le comprends. Mon père s'arrange toujours pour m'interdire de sortir les soirs où on a prévu quelque chose lui et moi. A croire que le paternel le fait exprès, ce con. « Nope. J'en ai marre de la messe, c'est tout. » Il prend place à mes côtés. Il sait que j'aime pas parler de religion. On en parle déjà assez à la maison. « Bon, qu'est-ce que tu veux ? » Il se sort une clope, mais ne m'en propose pas. Jamais. Je suis trop jeune qu'il dit. Trop jeune, trop jeune, il n'a que deux ans de plus cet idiot. Je détaille sa maison du regard, elle est vraiment mignonne. Elle ressemble aux petites maisons des films débiles qui passent à la télévision le dimanche après-midi. Une petite maison à l'air confortable. Je tourne la tête, pressée. Je regarde la fumée s'échapper par ses lèvres et me lève d'un bond. J'ai mes rollers aux pieds, mais je garde aisément l'équilibre. Je suis habituée. « C'est l'anniversaire de Clay aujourd'hui... Ça te dit on fait un truc ? » Il me sourit. Il sait à quel point ce jour est important pour moi. Il n'en dit pas plus, il récupère son skate et on s'enfuit tous les deux.

15 ANS, SEPTEMBRE 2011 ☇
« Winnie ! » Une voix me hèle. Je connais cette voix, je la reconnaîtrais entre mille. Mais je n'arrête pas ma course. Je marche d'un pas décidé dans la rue, j'ai pas envie de discuter. Surtout avec lui. Je sais qu'il va me demander des comptes. Mais je lui dois rien. Alors je fais comme si je ne l'avais pas entendu. Mais il persévère ce con, je le sens courir derrière moi. « Tu fais chier. T'as pas le droit de te barrer comme ça ! » Il s'était posé devant moi, m'empêchant d'avancer un peu plus. Je le regarde droit dans les yeux, et, presque énervée, je lance trois mots, qui, je l'espère, seront les seuls. « Je cherchais Clay... » Je laisse ma phrase en suspens quelques secondes, le temps de poser mes yeux sur le paysage. J'aime cette ville, mine de rien. C'est elle qui m'a fait grandir, qui m'a appris tout ce que je sais, qui m'a fait vivre mes plus beaux souvenirs... et les pires aussi. Le vent fait bouger les arbres à leur pointe. C'est beau la brise matinale. Et elle me donne envie de m'étendre en paroles. Juste ce qu'il faut pour qu'il me laisse tranquille. Qu'il me laisse reprendre ma route et qu'on en parle plus. « Pas trouvé. » Je ne le regarde toujours pas. Il ne me laisse pas le temps de respirer avant de s'éreinter à me gueuler dessus. « Ben évidemment ! T'es partie dans le Montana juste parce que le vieux pécore du general store t'a dit qu'il avait entendu parler de lui. Tu crois les vieux fous toi et tu penses réussir avec ça. » Il a pas l'air content que je me sois barrée comme ça. Mais c'est pas mon père, il a pas le droit de m'engueuler comme ça. Faut qu'il se calme. Je serais revenue de toute façon. « Fallait que j'essaie. J'ai essayé, j'y suis pas arrivé. C'est bon, fin de l'histoire. » Je reprends ma route, j'ai pas envie d'en parler. Ce fut une erreur, un échec, et j'ai vraiment trop la mort pour en discuter. Il me retient par le bras. J'ai envie de m'enfuir. J'ai passé trois semaines seule, et j'étais bien. Parler m'ennuie déjà. Et puis, j'ai pas besoin qu'on me fasse la morale sur mon départ. « Essaie de comprendre Winnie. Je... » Je plonge enfin mes prunelles dans ses yeux. Non, je ne comprends pas. Son regard est brillant, et moi je comprends encore rien à rien. Qu'est ce qu'il y a ? Qu'est-ce qui t’arrive ? Bordel mais dis moi ! J'attends, quelques secondes, encore un peu plus, il fixe le sol et rien ne vient. Il relève enfin les yeux, et je sens son regard perçant sur moi. Il a l'air triste, et ennuyé. Bordel, mais qu'est-ce qui se passe dans ta tête mec ? Je fronce les sourcils, il s'approche de moi sans prévenir, précipitamment et pose ses lèvres sur les miennes. Whaaaat the fuck ? C'est plaisant mais... Je le repousse. Mes sourcils sont un peu plus froncés. Je me détache et pars en courant. Je m'enfuis. De lui, de cette rue. Je ne comprends rien. J'ai la tête prise par mon frère, et lui... Ah mais pourquoi il a fait ça ce con ?


someone else's star
› › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › › ›
L'avatar est grandement négociable. J'ai mis Evan Peters parce qu'il colle pas mal au rôle. Mais Logan Lerman, Dylan O'Brien, Luke Pasqualino, Tyler Posey, mannequins et autres peuvent tout à fait coller. D'ailleurs, tant qu'il ira au rôle, j'accepterai n'importe quel avatar. Juste, évitez les 1Direction & JBieber siyouplé, je sais que j'aurai du mal à jouer un lien "amoureux" avec eux.
Tout peur être modifié sur simple demande. Je préfère par exemple qu'on oublie le fait que ce soit un skateur plutôt que cela vous bloque pour le personnage. Concernant l'histoire familiale, le métier, etc, comme je l'ai déjà dit, c'est très très libre.
Je ne m'étends pas plus, puisque mes conditions sont à peu près les mêmes que tout le monde en fait pour la suite. Je ne sais pas la façon dont leur lien évoluera, je préfère voir au fil des rps avec le joueur en question plutôt que d'imposer un truc (d'autant plus que ce sera votre personnage à vous aussi!). Si vous prenez mon keupin, je serai votre esclave à vie, vous construirai un temple en nounours à la guimauve et vous ferez tout plein de bébés (c'est déjà en route ça d'ailleurs )
En espérant vous voir rapidement sur le forum, sous les traits du bonhomme ou non.
Revenir en haut Aller en bas
 
(M) C'est ça qui est génial dans l'univers. Son côté imprévisible. Ҩ (evan peters -négo.)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: FARWEST SUNSET :: V1 :: Scénarios-
Sauter vers: